CLOSE


Scénographe / chef accessoiriste / Peintre               
Production designer / Painter

Un spectacle de théâtre immersif créé avec Big Drama à la Cartonnerie Paris XIe - avril 2019

Assistants: Cécile Peillon, Kim Peacock, Clément Bourdeleau, Jérôme Nicol, Pierre Bertet
Constructeur: Vivian Guillermin - Accessoiriste plateau: Clément Bourdeleau
Photos: Alessandro Clemanza et Tommaso Giuntini


Le Cabaret:

Paris, 1917. Quand vient le couvre-feu, artistes, révolutionnaires et marginaux se retrouvent au dernier endroit où l’on peut encore faire la fête : le Phénix.

Dans ce cabaret, ce sont parfois les hommes qui se maquillent et toujours les femmes qui commandent. Ici, la guerre n’existe pas.

Plongez en immersion dans la maison. Vous êtes libres de choisir où aller, qui suivre et à quelle porte écouter. Il n’y a ni scène, ni coulisses.

Ce soir, vous êtes conviés au mariage de Blanche, la petite protégée du Phénix.
Mais le monde extérieur va brutalement s’inviter dans ces lieux jusque-là épargnés.
Cette nuit pourrait être la dernière.





Les loges:



La pâtisserie:




La chambre d’Olympia:


Le foyer:



Le Cinéma:



“La grande réussite de ce divertissement, c’est le soin apporté aux décors, aux petits détails, aux costumes : entre les velours des banquettes et les corsets des « filles », la débauche de bibelots chinés dans quelque brocante et les très nombreuses coupures de presse, correspondances, etc. dispersées dans le lieu – magnifique – où se déroulent les événements, on serait bien en peine de trouver à redire. “ Toute la Culture.com

“...il faudra déambuler dans une dizaine de pièces pour se fabriquer son histoire et construire sa propre vérité sur les uns et les autres. C'est là qu'il faut souligner le beau travail, le travail d'orfèvre opéré par la scénographe Doriane Fréreau : chacun des endroits où l'on sera confronté à un acteur en particulier est reconstitué avec beaucoup de soin et force détails.”  Froggy’s Delight.com

“La grande réussite de cette ambitieuse production, c’est l’ambiance « Grande guerre » qui est recréée dans un lieu très élégant, grâce à des décors variés et raffinés comme les costumes et les maquillages des comédiens qui se prêtent au jeu avec bonne grâce.” RegArts.org